1 2

Darsi una mossa sul mezzogiorno é sufficiente se poi si sta seduti tutto il giorno?

07/01/2022

Darsi una mossa sul mezzogiorno é sufficiente se poi si sta seduti tutto il giorno?

Oggi sono andata a fare una nuotata sul mezzogiorno. 

 

Fino a qualche tempo fa, ero sicura che il fatto di fare movimento sul mezzogiorno bastasse per sentirmi in forma e mantenermi focalizzata sul lavoro.

 

Da qualche mese sto mettendo in dubbio il fatto che questa soluzione “centrale” sia sufficiente a compensare le conseguenze negative dello stare seduta davanti ad un computer il resto del tempo.

 

Per il momento la risposta che mi do è “dipende”:

 

Dal come sto seduta: 
- sono accasciata? Ohibo’
 - mi tengo diritta facendo lavorare i glutei, la zona lombare e le spalle? Super! in più dell’attivare la muscolatura e la circolazione sanguinea, anche la mia concentrazione è migliore.

 

Dal quanto sto seduta:
-    Più di 2 ore? Doppio ohibo’ perché oltre alle conseguenze fisiche , in particolare su muscoli e circolazione sanguinea, posso dire ciao alla mia capacità di focalizzare sul lavoro 
-    Non più di una mezzoretta? Super, una pausa in cui mi muovo ogni mezz’ora mi permette di sentirmi meglio fisicamente e di concentrarmi meglio quando torno davanti al computer.

 

Da su cosa sto seduta:
-    Su una sedia con dorsale?ohibò se questa è una scusa per accasciarmi
-    Su uno sgabello a qualche centimetro da terra? Super, infatti ciò mi permette di cambiare posizione rispetto ad una posizione seduta standard, visto che mi obbliga a sedermi praticamente in squat, con tutti i vantaggi sulla zona lombare e la flessibilità delle articolazioni – anca – ginocchio – caviglia.

 

Da con chi sto seduta:
-    Con il computer, la posizione è facilmente propensa a farmi sporgere in avanti ed avere una specie di gobbetta..e la mia vista dopo qualche ora al computer si crede avvolta da una nebbiolina..di stagione
-    Al fianco di una persona, la posizione è rilassata aperta alla discussione, lo sguardo concentrato sulla persona, è veramente molto diverso.

 

Darsi una mossa sul mezzogiorno può quindi essere sufficiente , se quando poi mi ritrovo per lungo tempo seduta penso a variare il CQCC “come, quanto, su cosa  e con chi sto seduta”.

 

E tu cosa ne pensi, se stai seduto a lungo durante il giorno, darti una mossa sul mezzogiorno è sufficiente?

Et si bouger pour ta santé n'était pas une raison suffisante pour te faire bouger plus en 2022?

03/01/2022

Et si bouger pour ta santé n'était pas une raison suffisante pour te faire bouger plus en 2022?

A l’âge de 16 ans un médecin m’avait suggéré d’aller nager régulièrement si je voulais éviter d’avoir mal au dos à l’âge adulte. Cette suggestion a été suffisante pour que, depuis lors, je continue à aller nager au moins une fois par semaine.

 

Mais alors comme cela se fait-il que « bouger pour la santé » n’est pas une motivation suffisante pour que tout le monde bouge plus ? 

 

Est-ce que par hasard, comme chaque personne est différente, les leviers à bouger plus, seraient-ils particuliers à chacun ?

 

En ces derniers jours de l’année 2021, tu as peut-être envie de faire le bilan 2021 et de prendre de bonnes résolutions pour 2022, c’est pourquoi je souhaite partager 3 motivations au mouvement autres que « c’est bon pour ta santé » .

 

..dans l’espoir, que l’une d’entre elles puisse se transformer dans LE levier particulier qui va te permettre de choisir l'activité sportive que tu seras en mesure d'entreprendre pendant toute l'année 2022. 

 

A. BOUGE POUR T’AMUSER

Pour t’amuser tu peux :

- choisir d’aller courir en compagnie plutôt que seule

- choisir une activité jeu : badminton – volley – foot – tennis..ou faire des sprints avec les copains/copines

- choisir un challenge : explorer des nouveaux itinéraires en courant, courir un marathon, choisir une activité qui te fais un peu peur…comme la grimpe ou le surf ou le yoga.

 

B. FACILITE-TOI LA VIE 

Pour te faciliter la vie tu peux :

-      choisir une activité qui te demande peu ou pas de déplacement pour l'entreprendre..typiquement la course à pied ou le yoga

-      choisir d’avoir les affaires de sport toujours prêtes dans un sac de manière à ce que tu le prennes facilement avec toi

-      choisir de mettre un meuble « spécial » affaires de sport dans ta salle de bain de manière à en faire le premier habit de ta journée

-      choisir d’inscrire le type d’activité sportive et de réserver le temps nécessaire dans ton agenda 

 

C. OBLIGE-TOI

Pour t’obliger au mouvement tu peux :

-      faire des activités sportives en groupe

-      aller courir en compagnie

-      mettre des alarmes sur ton téléphone

-      te créer des punitions si tu ne fais pas l’activité prévue!! La punition que je trouve la plus motivante est celle suggérée par Daniel E. Liebermann dans « Exercised » : si tu ne fais pas l'activité sportive prévue tu dois faire un don à une association dont le but t’horrifie (si tu es vegan pense par exemple à faire un don à une association de bouchers).

 

Pour tes bonnes résolutions pour bouger plus en 2022, vérifie ton choix, en te posant les questions suivantes:

 

1. Est-ce que cela t'amuse ?

 

2. Est-ce facile à mettre en œuvre ?

 

3. Est-ce que tu as des stratégies pour rendre obligatoire l'activité sportive choisie ?

 

Mon souhait est qu’au moins un de ces 3 leviers puisse t’amener a bouger plus et, en conséquence aussi , à bouger pour ta santé en 2022.

3 choses à faire si vous êtes devant un..STOP

07/11/2021

3 choses à faire si vous êtes devant un..STOP

Les 3 choses à faire lors d’une semaine marquée par des « STOP » sur votre route

 

1. Demander de l’aide

Ce mardi matin, j’accompagnai ma fille à l’équitation le matin vers 7h00, et voici qu’après avoir retiré le frein à main, ma voiture s’est engagée sur la route..avant de nous laisser là, au milieu de la route, avec la batterie à plat

Ce qui a de bien avec les batteries des voitures à plat c’est que pour repartir, il faut absolument demander de l’aide à quelqu’un. 

Ainsi après avoir demandé à mon mari de bien vouloir venir nous aider à recharger la batterie , nous avons pu repartir vers l’écurie des Dudes.

 

2. S’observer, ressentir les signaux de son corps

Jeudi matin, c’est la pause yoga de 15 minutes avec les collègues. J’ai l’habitude de terminer la pause toujours de la même manière, et ensuite les collègues peuvent retourner travailler tranquillement.

Ce jeudi, je les ai stoppées, pour qu’elles s’arrêtent un moment encore et ressentent un instant ce que ces 15 minutes de pause yoga apportent à leur corps

Quelles sont les tensions libérées ou pas par ces 15 minutes ? Quelles sont les parties du corps qui se sentent mieux ?

 

3. Avoir confiance que cela va repartir

En ce vendredi, je constate que cela fait 5 jours que je n’ai pas fait un seul pas de course. OUI !! 

Certes j’ai fait quelque belle marche, mais pas de course à pied

Et tout à coup, je commence à ressentir ce besoin de courir, un peu,..au moins quelques kms..

Cette course qui est  indéniablement une de mes passions, peut rester par moment en veille.

Et je fais confiance, je sais que je vais repartir,  et donc j’attends …et je verrai quand je serai de  nouveau prête à recommencer à courir.

De l'activité physique pendant une activité professionnelle sédentaire?

24/09/2021

De l'activité physique pendant une activité professionnelle sédentaire?

Je vois encore l’activité physique comme faisant partie de mes loisirs

 

Certes avec la famille et pour ma santé je sens que faire de l’activité physique a tout son sens et sa place. 

 

Par contre dès que je suis dans mon environnement de travail, que cela soit au bureau ou en télé-travail, je trouve imménsement difficile d’y introduire de l’activité physique.

 

Que cela soit à cause d’obligations liés à des délais professionnels impératifs, ou
À la concentration à donner à une certaine tâche
A l’envie de socialiser avec mes collègues de travail
Ou à un certaine culpabilité qui s’introduit sournoisement dans ma conscience

 

Faire de l’activité physique pendant mon temps de travail ne m’est pas autant facile que répondre à des emails.

 

Et pourtant,

 

il y a désormais des études qui suggèrent que le plus fréquemment une personne fait de l’activité physique (ou le moins de temps une personne reste assise) , le mieux c’est pour sa santé et sa qualité de vie.

 

Il y a aussi des « high performance » coaches qui prônent des pauses fréquentes, même 5 minutes toutes les 25 minutes, pour pouvoir assurer une efficacité au travail sur les 8 heures de la journée. Eviter ainsi de se retrouver typiquement dès la 3-4ème heure déjà complètement épuisé.

 

Il y a aussi que j’ai envie de faire de mon mieux pour me maintenir en forme , pour préserver ma santé et me garantir ainsi une belle qualité de vie.

 

Et comme j’ai des objectifs et des rêves, et que je pense que je ne suis pas la seule à avoir ces objectifs et ces rêves.

 

J’ai agi.

 

C’est pourquoi j’ai introduit une pause de 15 minutes de yoga pour mes collègues une fois par semaine - même pas besoin de changer de tenue - et si mes collègues sont en télé-travail c’est même possible de suivre la pause via zoom.

 

Ici j’ai envie de partager 3 suggestions provenant de cette expérience qui peuvent t’être utiles :

 

1. Prends toutes tes agendas et réserve ces 15 minutes une fois par semaine : c’est un rendez-vous important – un rendez-vous pour ton bien-être – inscris le sur toutes tes agendas – surtout celles partagées sur ton lieu de travail – et si la culpabilité te démange – inscris « privé » la première fois

 

2. Commence par une fois 15 minutes par semaine : tu es en train de mettre en place une nouvelle habitude, tu n’es pas encore sûr qu’elle te convienne et qu’elle réponde à tes besoins, tu as besoin de te prouver que c’est une habitude qui te fais bien. Alors commence prudemment et donne toi du temps pour en augmenter la fréquence.

 

3. Ta première pause de 15 minutes

-    Assis – fais 5 à 10 respirations nasales (inhaler et exhaler par le nez) avec les yeux fermés
-    Fais 5 OUI avec la tête lentement – et puis fais 5 NON toujours très lentement (porte ton attention sur la tête – c’est la tête qui bouge et pas tes épaules)
-    Complète le relâchement du haut du corps avec des rotations scapulaires (rapproche tes homoplates, portes les vers haut , en avant et vers le bas)
-    Ensuite tu peux te lever et faire 3 salutations au soleil
-    Et pour finir reste un moment en Savasana avant de 
-    Prendre un rayon de soleil entre tes mains, l’amener vers ton front pour que tes pensées soient en paix, et poursuivre vers ta bouche pour que tes paroles soient claires, et plus bas vers ton cœur pour qu’il rayonne l’amour et finalement vers ton ventre pour que tu fasses confiance dans la vie.

 

Retourne ensuite paisiblement à ton bureau. 

 

Ecris dans un cahier les fruits de ton expérience.

 

Et si tu as envie de plus d’idée visite le site https://www.yogabyenrica.ch/yoga-pause.d.htm

Les 4 phases d'évolution dans ma pratique de course à pied

20/09/2021

Les 4 phases d'évolution dans ma pratique de course à pied

Je pense de temps en temps à ma PRATIQUE de la course à pied et c’est vrai que je peux voir 4 phases d’EVOLUTION dans le temps (et je suis sûre que cette pratique va encore évoluer dans le futur).


Je me demande si quelqu’un d’entre vous se reconnaît dans ces étapes ? Ou est-ce quelqu’un aimerait commenter SON EVOLUTION dans sa relation avec la course à pied ?


PHASE 1 : Phase découverte 
Dans mes débuts de course à pied, c’étaient des courts parcours presque tous les jours. L’idée de me soumettre à un plan d’entraînement ou de mettre une montre connectée (elle n’existait certainement pas encore ;)) n’était pas concevable. Il y avait déjà le plaisir de participer en vrai amateur à quelques courses populaires notamment les 10 km et les #20kmdeLausanne ou je me suis retrouvée une fois toute seule..en queue de peloton.. au passage de la place de la Palud 😉.


PHASE 2 : Phase de consolidation
Ensuite c’était l’étape de la confrontation à la distance reine - le marathon. La première préparation toujours sans plan d’entrainement et sans montre . Mais dès le 2ème marathon, plan d’entraînement intitulé « my first marathon » de Julia Jones (#juliajones #correrealfemminile). Une découverte. Par les plans d’entraînement de Julia , avec la montre, mais sans cardio, j’ai réussi à améliorer les temps d’env. 45 minutes sur le marathon. De plus c’est ici que la course est devenue vraiment la copine indispensable à mon équilibre – physique et psychique. Pour garantir à cette grande copine une relation durable , le #yoga est aussi entré dans ma routine comme moyen de « compenser » les efforts et l’activité « cardio » de la course à pied.


PHASE 3 : Phase de l’intégration
Dans cette phase j’ai intégré l’écoute de mon corps. J’ai ralenti s’il en criait le besoin. Je me suis tournée vers  d’autres pratiques d’entrainement (…et j’utilise un cardio 😉 :
#correrenaturale plus adapté pour récupérer et pour courir juste pour le plaisir et  innovatif dans l’intégration spécifique aux plans d’entrainements d’exercices de flexibilité et de renforcement ;
#9mile de #MarliesKort adapté pour répartir le plus efficacement possible l’activité de course à pied dans la vie quotidienne et avoir du temps aussi pour d’autres activités. Cette méthode intégre également le #renforcement la #flexibilité et elle est la globale car inclus la #nutrition et la #préparationmentale par exemple.
Je comprends enfin que pour pouvoir continuer à courir avec plaisir il faut vraiment que je prenne soin de mon corps à 360 degrés. Le #yoga est toujours là et devient un moyen pour intégrer les besoins en #flexibilité et en #renforcement que mon corps réclame pour pouvoir continuer à #courir.
Maintenant je cours 3 jours sur 7 et je fais des exercices de #flexibilité et de #renforcement 7jours/7. Parce que la #flexibilité et le #renforcement sont mes principales alliées, dans la #course à pied et dans ma vie de tous les jours de #over50 .


PHASE 4 : La prochaine phase encore à découvrir